TEMOIGNAGES D’INITIES

Voici quelques témoignages de personnes que j’ai initiées au Reiki. Bien sûr, je n’ai indiqué que leur prénom pour respecter leur intimité, mais ce sont d’authentiques expériences partagées avec honnêteté, courage et amour qui font chaud à mon coeur empli de gratitude et de reconnaissance. Leur richesse, leur simplicité peuvent être un encouragement pour certains jeunes initiés et peut-être aussi aux futurs.

« J’ai été très ravie de partager ce week-end avec vous ! Cela m’a permise de reconnaître tout ce chemin parcouru depuis ma dernière initiation en 2012. Je me rappelle encore cette période, où TOUT me semblait flou, avec un sentiment d’emprisonnement et d’inexistence…
Je me sens aujourd’hui tellement libre, et heureuse de me réveiller chaque matin pour découvrir la Vie et ses expériences ! Pas toujours confortable j’avoue… mais abordée avec beaucoup plus de sérénité et de vérité.
Une petite histoire en passant : Lors de mon retour en bus dimanche soir, j’ai rapidement expérimenter Reiki dès mon arrivée dans celui-ci. Une personne en colère, dans un état “second” alcoolisée ou droguée je dirais, semait la peur pendant le trajet en parlant très fort, en revendiquant la société, voire même en insultant certains usagers.
Tout de suite, je m’inspire de ton histoire racontée l’après-midi et lui envoie tout l’Amour que je puisse lui apporter.
INCROYABLE Shivabaï.
Au bout de quelques minutes, il se mit à parler beaucoup moins fort, à grignoter un sandwich et même à partager un morceau de Raggae aux passagers du bus, et cerise sur le gâteau : un sourire !
Merci Reiki ! »
Laëtitia

« L’été ne va pas tarder à prendre fin et j’avais envie de te donner quelques nouvelles depuis l’initiation 2° degré qui a eu lieu en juin à Megève. Merci d’ailleurs, encore une fois pour ce magnifique cadeau.
Je n’aurais jamais imaginé que le 2° degré amplifierait autant le travail effectué grâce au premier degré. Cela m’aide beaucoup et je découvre un peu plus chaque jours mes possibilités. J’ai beaucoup travaillé depuis fin juin et n’ai pas réussi à m’accorder assez de temps pour pratiquer chaque jour du Reiki touché.
J’effectue par contre, plus que régulièrement du Reiki à distance, ou touché pour moi, pour certains événements, et un peu pour les autres parfois. Reiki m’aide à traiter mes petits maux du quotidien, plus fort que le meilleur des antalgiques pour mes cervicales par exemple.
Lors d’une séance de Reiki, il se passe toujours beaucoup de choses au niveau de mes ressentis, des fourmis dans les mains, une impression d’être en lévitation parfois, une impression que « quelque chose » passe devant moi parfois, ou comme lors du week-end d’initiation, l’impression que mon corps bouge, alors que je suis complètement statique.
Quelque chose s’est produit lors d’un Reiki touché sur mon père. Il souffre du genou (arthrose) et je lui ai proposé de lui en faire pour essayer de soulager la douleur. C’était assez impressionnant puisque en ayant mes mains sur son genou j’avais comme l’impression que des petites choses se remettaient en place dans son genou. Cela lui a été apparemment bénéfique puisqu’il m’a dit qu’il ne s’était pas réveillé à cause de la douleur la nuit d’après.
Cependant, au bout de quelques minutes de séance, il s’est mis à pleurer (il n’est normalement pas très démonstratif coté émotions). Sur le coup il n’a pas souhaité me dire pourquoi et après quelques jours, il m’a avoué qu’il avait eu une espèce de montée d’émotion sans savoir pourquoi et qu’il avait repensé à ma naissance (naissance difficile, césarienne en urgence puis septicémie et j’ai passé quelques jours branchée de partout entre la vie et la mort), il se revoyait à l’époque et s’en voulait de ne pas pouvoir jouer son rôle de père, qu’il n’avait pas pu me protéger comme il l’aurait souhaité. Et j’étais là, 27ans plus tard à prendre soin de lui comme si les rôles étaient inversés.
Le Reiki à distance que j’avais fait pour ma naissance lors du week end d’initiation a encore fait travailler certaines choses quelques semaines après. »
Elodie.

« Ça faisait un bout de temps que je n’avais pas pratiqué Reiki pour d’autres personnes, et hier soir devant la détresse d’une amie que je n’arrivais pas à calmer, j’ai proposé de lui faire une séance de Reiki à distance. Elle a tout de suite accepté.
Le temps qu’elle finisse ce qu’elle avait à faire pour être au calme, je me suis envoyé du Reiki à moi-même. Puis, j’en ai envoyé pour elle.
Les cinq premières minutes, rien de spécial. Je répétais les symboles car je voulais que Reiki agisse sur son ‘mental’ et là, j’ai senti au niveau des mains une grande chaleur, et je ressentais comme un combat. Ce n’était pas très agréable, mais je savais que c’était en elle qu’il se passait quelque chose. C’était très intense. Au bout de 5 minutes, ça s’est arrêté, mes mains étaient redevenues presque froides, j’ai donc terminé.
C’est la première fois que je ressens comme ça aussi fort. Aujourd’hui elle m’a dit qu’elle a mis du temps à s’endormir mais qu’elle se sentait mieux et ne comprenait même plus pourquoi elle n’était pas bien hier. Le résultat est là.»
David

« Merci encore une fois de m’avoir initiée au Reiki. C’est un consolateur infini. C’est un soutien que l’on peut solliciter à tout moment. Ton enseignement m’a été extrêmement précieux : riche, fait avec tellement de présence, de profondeur. Tu étais à la fois « enseignante », transmettrice de savoir, mais aussi à l’écoute de ceux qui étaient présents. Quelle chance de t’avoir rencontrée. Je ne peux plus voir le monde de la même manière car mon regard intérieur change, même si tout est encore difficile, et douloureux.
Mes plus sincères remerciements pour ce que tu m’as apporté. »
Laurence

« Je voulais simplement te remercier pour cette initiation. Ce week-end a été pour moi une merveilleuse découverte faite d’émotion, de Joie et d’Energie. Je pars actuellement pour un grand voyage, la recherche de Moi. Ce n’est pas chose facile, c’est très surprenant et pourtant rassurant, finalement j’ai compris que je ne suis pas si mal que cela… C’est un grand pas. Mille mercis pour tout ce bien-être que tu nous as communiqué. »
Chantal

« La première semaine à été un peu difficile…. J’explique:
J’ai commencé pour faire le auto-soin avant me coucher et, à chaque fois, à la 6ème position je m’endormait! Je me suis dit qu’il serait mieux de le faire le matin, au réveil, mais… Mon corps résistait à se réveiller à 6 heures du matin ! Alors, j’ai compris le message Reiki : J’étais fatiguée! Il fallait que je me repose, ce que j’ai fait le week-end.
Pendant le week-end j’ai réussi a faire l’auto-soin le matin et le soir et, cette semaine, le soir (avec l’aide du réveil en moitié du soin, au cas où… ;-) et ça marche !!
Merci Reiki ! Merci Shivabai !
Pendant ce temps j’ai eu aussi l’opportunité de canaliser du Reiki à un ami.
Je dois vous dire que la grande majorité de mes relations est très sceptique avec tout ce qu’ils ne peuvent pas voir ! Mais très étonnamment, le plus grand des sceptiques (qui ne croit que à ce qu’il peut toucher et qui se plaint tout le temps !) m’a demandé de lui faire un soin, juste pour « voir »… Je lui ai fait deux et il veut encore deux autres, même s’il dit que ça ne lui a rien fait ! Mais une chose est certaine: pendant les soin j’ai bien senti l’énergie de vie passer !
Voilà !! Je suis très contente !De plus, j’essaye aussi de pratiquer sur l’eau, sur la nourriture, et pendant les petits tracas de la vie ordinaire, ce qui a ajouté une dimension plus subtile et sacrée au quotidien. »
Patricia

« Un petit message afin de m’exprimer suite à cet agréable et « copieux » week end d’initiation. J’ai écouté ce que tu transmettais verbalement, j’ai regardé ce que tu transmettais visuellement, mais ai également eu la sensation petit à petit de « quelque chose qui passait directement » sur un plan subtil.
J’ai apprécié la présence d’Aïda, de Violetta et de Joseph, je me suis senti à l’aise.
Je pratique au moins une fois par jour, très souvent deux fois. Concrètement je constate une chaleur plus ou moins importante, non pas dans le creux de mes mains, mais sur la zone où elles sont posées. Parfois « ça » chauffe très fort. L’impression de chaleur varie souvent suivant les endroits, les moments de la journée.
Sur un plan plus subtil c’est comme si « enfin » il y avait une connections (ou re-connections) entre le « haut » et le « bas ».
J’ai d’ ailleurs vécu très fortement ce phénomène au cours d’une séance de « respiration holotropique » effectuée avec ma thérapeute le lendemain de l’initiation. J’ai senti l’énergie qui circulait dans tout mon corps sous la forme de chaleur et de picotements importants … auparavant j’avais l’impression d’être « coupé » en deux. Je sens que Reiki a produit son effet. Avec la pratique du Reiki, c’est comme si je « retrouvais » ce Japon qui me fascine depuis toujours sans que j’ose pratiquer une discipline qui s’y rapporte … maintenant c’est fait. Dans mon histoire la lignée que tu représentes prend toute son importance.
Je veux également te dire que l’exercice (cadeau) consistant à faire descendre la conscience dans le ventre m’a énormément « interpellé ». Je te remercie Shivabaï sensei, merci  »
Christian

« J’attendais un peu avant de vous écrire , pour savoir ce que faisait Reiki à moyen terme. A court terme, c’était très fort, super; à moyen terme, je me rends compte que pratiquer tous les jours me permet d’appeler correctement l’énergie. J’en ai moins quand il m’arrive de sauter une séance. J’ai un avantage : je fais des insomnies ou me réveille très tôt le matin, temps libre dont je ne savais vraiment pas quoi faire (pas envie de me lever pour ranger la maison, commencer à travailler ou …): Reiki occupe très bien ce créneau horaire!
Moi, cela me calme, et me permet un peu d’introspection pas trop négative. Je me suis soignée aussi des douleurs aux reins. Je trouve ça vraiment super d’avoir une trousse à pharmacie quasi complète dans mes mains ! Beaucoup plus facile pour voyager ! Je me sers surtout de Reiki pour moi, mais j’ai soigné le genou d’une copine. Heureusement que Reiki ne peut pas brûler: il y avait une sensation de chaleur incroyable entre son genou et mes mains. Cela craquait, faisait comme de grosses bulles, sans douleur pour elle, puis le flux est revenu… On est émerveillé. »
Laurence

« Il y a une citation de Saint Exupéry que j’affectionne particulièrement  » l’essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu’avec le coeur » ; grâce à l’initiation que j’ai reçue il me semble apprendre à « voir » avec les mains. En effet, quotidiennement je pratique Usui Shiki Ryoho et ressens l’agréable sensation de Vie dans tout mon corps, très souvent les battements de mon coeur sont perceptibles dans mes doigts à chacune des 12 positions fondamentales, une chaleur douce parfois plus intense m’enveloppe. Je n’avais jamais été aussi sensible à cette preuve de vie auparavant et je mesure combien cela est important pour moi.
Je prends progressivement conscience de cette nouvelle énergie Reiki que j’ai apprivoisée comme une fleur et dont je suis désormais responsable.
Au lendemain du séminaire, des sensations nouvelles se sont révélées également au cours d’une séance de sophrologie, des vivances bien particulières ont émergé au niveau de la base cou-gorge et de l’abdomen.
Te livrer mes premiers émois de ma pratique débutante est aussi l’occasion de te réitérer mes remerciements très sincèrement et de façon incommensurable pour ce don que tu m’as transmis et cet apprentissage de la pratique dans le respect de la lignée Reiki Usui.
Aussi, j’ai beaucoup apprécié tes interprétations très percutantes et pertinentes sur les cinq principes que je tente d’intégrer chaque jour mais là aussi cela doit faire peu à peu et naturellement son chemin tout comme l’ensemble de la pratique, donner aux autres etc…
Ma volonté est bien évidemment d’approfondir cette pratique en poursuivant ultérieurement mon initiation au second degré. Pour l’heure ou devrais-je dire « juste pour aujourd’hui » je vais me contenter de me familiariser à l’énergie Reiki qui fait partie intégrante de ma vie … chaque jour, pour toujours.
« Attachons nous à reconnaître le caractère précieux de chaque journée » Dalaï Lama
Sache Shivabaï que les 2&3 juin ont été particulièrement précieux pour moi. Reçois toute ma gratitude, et souhaite que chaque instant de ta vie revêt un caractère précieux. »
Angélique

« Voilà quelques mots pour essayer d’exprimer mes émotions après une expérience enrichissante et stabilisante – comme être lancée dans un autre espace, sans limites mais sécure, comme trouver une ceinture de sécurité dans soi que je savais être là mais que je n’avais pas encore compris où ! Bon, je ne sais pas si cela a du sens pour toi mais en tout cas moi que tu m’as aidé (Reiki ndlr) à retrouver une confiance et humilité un émerveillement et une reconnaissance. Merci à Reiki et à toi. »
Katie

« Ce qui me frappe et qu’objectivement je ne peux rattacher qu’au Reiki, c’est une impression de calme, et même de force. J’ai été particulièrement efficace dans tout ce que j’ai entrepris. J’ai même repris des travaux que j’avais abandonné par doute et lassitude – et les ai menés à bien avec simplicité et modestie – n’étant plus paralysée par le désir de vaincre et de briller mais uniquement motivée par le désir de faire du mieux que je pouvais – avec le risque accepté d’être médiocre.
Donc force et acceptation simple de ce que je suis. Ce qui me donne une impression de calme et de sérénité.
Je sens aussi remonter en moi le désir d’être créatrice de ma propre vie, en prenant le risque de déplaire ou de perdre une partie de ma sécurité.
Au fond, tout cela, que je pourrais décrire très longuement et de mille manière se résume bien par ce mot de Force : force de vie, force créatrice, force d’être. »
Mija

« Je t’écris pour te faire part de ce que le Reiki m’a donné depuis qu’a eu lieu cette première initiation qu’il nous a été permis de recevoir en cette fin du mois de Novembre. J’ai hésité à le faire, car on a souvent scrupule à écrire par crainte de « déranger » ou de trop parler de soi, mais Yvette m’y a encouragée et je pense qu’elle a raison ; ces expériences sont à partager : et le partage, comme je l’ai vécu lors de l’initiation, est un moteur pour chacun d’entre nous.
Je vais essayer d’être claire et concise.
D’une part j’ai pu constater que la pratique quotidienne des 12 positions de base des mains sur le corps, me « recharge » et me permet soit de m’apaiser, soit d’avoir plus d’énergie dans mon travail, mais une énergie qui n’est pas forcée, qui ne se transforme pas en énervement. Mon autorité face aux élèves est plus naturelle, elle « coule de source », et surtout n’est plus agressive vis à vis d’eux, ce qui m’a permis d’améliorer mes rapports avec certains élèves, eux-mêmes mal dans leur peau. Je ressens leurs attitudes dites « d’insolence » ou de fermeture comme autant de difficultés à exprimer leur souffrance ou mal-être (mes élèves ont entre 15 et 22 ans), et de ce fait, je ne les regarde plus comme avant. Certains ont donc un autre regard eux aussi, un noeud semble se défaire peu à peu. Ma voix par ailleurs s’est affermie. Bref, la pratique du Reiki m’a comme rendue plus « solide » tout en affinant les perceptions que je peux avoir d’autrui.
Cette fermeté, non agressive, je la ressens aussi dans la vie familiale.
D’autre part, il m’a été donné de donner le Reiki à deux membres de ma famille, mon mari et ma fille. Je vais te raconter l’expérience qui s’est produite lors d’une série de trois séances (je n’ai hélas pas pu réaliser la quatrième) auprès de ma fille.
Depuis pas mal de temps, elle n’était pas bien dans sa peau (elle vient juste d’avoir 21 ans, est étudiante à B. depuis quatre ans donc ne vit plus à la maison) ; ce malaise s’est aggravé lors de la deuxième semaine des vacances de Noël et a culminé un soir chez nous : après avoir très peu mangé, elle nous a laissés son père et moi pour aller se reposer dans la pièce d’à coté. Elle nous a brusquement appelés car elle « étouffait », se sentait oppressée à un point tel (gorge et poitrine) qu’elle s’est cru très malade. Nous l’avons allongée, mon mari lui a massé les poignets, lui a parlé, et c’est alors que je lui ai proposé de lui donner le Reiki.
Quand lors de la première séance j’ai posé doucement mes mains au niveau de la gorge, elle a réagi vivement : a poussé mes mains, à gémi, je lui avais dit au début de la séance qu’elle s’exprime si elle le désirait, j’ai retiré mes mains, attendu un peu, puis tout doucement les ai replacées en prenant garde de ne pas appuyer sur la gorge. Elle a accepté la présence des mains et s’est mis à parler, à pleurer, puis s’est calmée. Pour les autres positions, rien de particulier ne s’est passé, à la fin de la séance, elle m’a dit se sentir vidée. Puis elle s’est préparée pour aller dormir, et ses joues se sont progressivement couvertes de boutons, elles étaient tout enflammées.
Le lendemain les boutons avaient totalement disparu, et sa peau était lisse et nette. Nous avons fait une deuxième séance : pas de réaction au niveau de la gorge cette fois, en revanche la même réaction en plus atténuée quand j’ai posé les mains au niveau de l’estomac : pleurs, confidences de nouveau. Après cette deuxième séance, elle m’a dit que la veille elle avait eu la sensation d’avoir « craché » par les boutons apparus sur le visage, des tas de choses qui étaient en elle. La troisième séance, le lendemain, s’est déroulé sans incident, elle ressentait de la chaleur à certains endroits, mais pas de pleurs, pas de besoin de parler. Depuis elle a l’air d’aller mieux, je ne la questionne pas trop car je sais que dans ces cas-là il vaut mieux laisser la personne libre de parler ou pas, et respecter sa réserve.
Les préceptes du Reiki sont épinglés sur le lambris à la tête du lit : eux aussi sont précieux, dans la vie de tous les jours. Mon mari et ma fille les ont lus, et mine de rien, y font allusion parfois. Ces préceptes ont l’air de faire leur chemin en eux.
En te remerciant une nouvelle fois pour la Joie que j’ai retrouvée, et à travers toi la lignée de ceux qui nous ont transmis cet Art de guérison physique et spirituel. »
Françoise

« Cela va faire deux ans que je suis initiée au 2ème degré. Bien qu’élevée en Institut religieux, j’ignorais tout de la spiritualité. J’avance à petits pas, souffre parfois de ne pas comprendre des gênes physiques, psychiques mais ressens au fond de moi une telle sérénité, un tel amour que je dis merci, merci chaque jour, à chaque instant pour ce qui m’est offert. Merci pour les principes de Reiki qui sont omniprésents, merci pour l’ouverture, la compréhension, l’Amour, l’authenticité.
S’il m’arrive pendant quelques jours de ne pas me donner du Reiki, je sens le manque ! Je suis persuadée que lorsqu’on a commencé le Reiki, on ne peut s’arrêter en route, faute de quoi on passerait à coté d’une chance qui nous est offerte de vivre mieux »
Sylviane

« Depuis décembre où tu nous as transmis cette énergie, je n’ai pas oublié presque chaque jour de me donner du Reiki. Et si j’ai toujours un peu de peine à mettre en pratique le premier principe : juste pour aujourd’hui ne te fais pas de souci, j’y arrive doucement. Ce sont 40 ou 50 ans d’anciennes façons de penser que j’ai dû évacuer pour devenir plus confiante et sereine. Je suis décidée à aller plus loin et j’aimerais que tu acceptes mon inscription pour le 2èmre degré.
Il n’est pas facile de dire par écrit toutes les émotions ressenties. Il faut du temps pour enfin faire connaissance avec soi-même, s’accepter, et c’est merveilleux. »
Marythée

« Pour moi, tout va à peu près bien : un peu de soucis dans le travail mais pour le moment je passe au travers.
Je suis toujours fidèlement ma pratique du Reiki, qui est vraiment indispensable pour moi. J’ai eu quelques très belles réussites : d’une part sur un grand opéré, avec l’aide d’Odile en Reiki distance et d’autre part sur un petit caniche qui n’allait pas bien fort et que le vétérinaire condamnait.
Quant aux bienfaits sur moi, sans être spectaculaires, je me trouve beaucoup plus sereine, patiente face aux événements de la vie et beaucoup plus indulgente vis à vis de tout le monde. J’en suis très heureuse et fière. J’aimerai avoir plus de temps, car je rentre souvent tard du bureau et je ne peux malheureusement pas pratiquer autant que je le voudrais. Je remercie Reiki. »
Lison

« Je n’ai pas beaucoup de temps libre, mes journées sont bien remplies, je me suis remise au dessin, mais je pratique le Reiki tous les jours, sur moi bien sûr et l’entourage.
Merci au Reiki, je me sens très bien et plus positive que jamais.
L’autre jour je me suis isolée dans ma chambre et ai donné du Reiki à distance à M. Ce qui est étrange (?) c’est qu’environ une heure après M. est venu me demander si je lui avais donné du Reiki car il s’était senti soudain mieux et à même précisé le créneau horaire ! Il me dit que quand il s’en donne lui-même, cela n’a pas le même effet sur lui. Cela reste toujours un sujet de discussion. Pour ma part j’ai du mal à imaginer une chose pareille. L’énergie est, elle circule. Nous en parlons souvent et j’espère ne pas faire d’erreur en lui disant que les sensations immédiates comme mains chaudes ou froides importent peu. Le Reiki agit sur la polarité de l’être, spécialement quand on utilise les symboles. Cela dit, M. va beaucoup mieux. Début juin nous avons dû prendre l’avion, je lui ai donné du Reiki a la salle d’embarquement jusqu’à l’atterrissage, et tout s’est très bien passé (lui qui d’habitude fait des crises de claustrophobie avec suffocation). Cela lui a donné du courage, car si tout s’est bien passé une fois, pourquoi pas une autre fois, Merci Reiki »
Brigitte

« Je voudrais faire ce partage avec toi : je pratique tous les jours les 12 positions sur moi-même et je me sens plus sereine, plus calme.
Cela va faire un mois que tu nous as initiés au Reiki 1er degré, mon mari et moi , je tiens à te remercier pour ce week-end enrichissant et pleins d’émotions.
Lorsque je me surprends à « tricoter dans la tête » (suis emportée par mon mental) je me dis : STOP Thérèse ça suffit et souvent le « tricotage » s’évapore de lui même.
Je donne aussi beaucoup de Reiki à notre fille Myriam (20 ans) qui a de multiples problèmes de santé : asthme sévère mais bien stabilisé actuellement, problème hormonal,les nerfs fragiles (souvent limite dépressive), petit problème de poids, acné important sur le visage.
La semaine qui a suivi notre initiation, elle avait des soucis relationnels dans son travail (elle fait un stage pour ses études), elle était très très énervée. J’ai été impressionnée par le calme qui l’a envahie après 1 heure de Reiki.
J’essaye de lui en donner tous les jours (pas tout le temps 1 heure), quand Patrick le peut, il m’aide. Depuis, Myriam se contrôle mieux .Tous les jours je pense aux 5 principes et là vraiment j’ai beaucoup de travail devant moi.
Je suis très heureuse d’avoir connu le Reiki. MERCI Reiki. Merci Shivabaï. »
Thérèse , initiée à Bonne les 28 et 29 mai

« A mon tour, je tiens à te faire ce partage. Depuis un mois, je pratique aussi tous les jours, il n’y a qu’un jour ou je n’ai pas pratiqué par un emploi du temps très chargé ou mal géré. Depuis mon initiation je me suis vu changé en étant beaucoup plus calme et posé.
Dans mon travail, ou je suis responsable, il y a eu un gros conflit dans mon équipe ou j’étais présent et cela s’est déroulé beaucoup plus calmement qu’il y a quelques mois. J’ai l’impression que je diffuse de la paix autour de moi qui éclabousse mon entourage. Mais cela ne se fait pas tout seul, je pense souvent à ce week-end à Bonne qui m’encourage à continuer sur cette voie. Comme Thérèse je suis beaucoup moins dans le mental et je pense au présent sans oublier le passé et c’est génial. Merci Shivabaï, Merci Reiki et merci aux maîtres Reiki. »
Patrick

« Voici un mois déjà que tu m’as initié au 1er degré. Je pratique très régulièrement avec beaucoup de bonheur. J’insiste plus particulièrement sur mon sein droit qui a été très malmené cet hiver et ça lui fait du bien. Et Reiki est un excellent moyen de faire passer les aphtes ! jusqu’à présent je n’ai pratiqué que sur moi-même et sur la plus jeune de mes enfants, Ingrid qui a 8 ans. Je lui ai proposé une séance de Reiki un jour où elle était fatiguée et un peu grognon. Ca a été magique, au bout de 5 minutes elle entrait dans une douce torpeur pour en ressortir toute détendue une heure plus tard en nous annonçant qu’elle allait se coucher. Un grand merci, je te souhaite Harmonie et Sérénité et un excellent été. »
Carole

« Je te joins deux-trois lignes qui me sont venues.
« TOUT COMMENCE AVEC LE COEUR »
Et oui. En mettant nos deux mains au niveau du coeur pour ouvrir, on commence avec le coeur.
Plus je découvre le Reiki et plus je pense, plus je suis convaincue que cette méthode est dans l’énergie du nouveau, fait partie des technique énergétiques du XX ème siècle, de l’ère du Verseau ; c’est un bel Art de Vivre.
Le coeur comme centre, au départ du don, de la bonté, de la générosité, et tout ce qui va avec : porte du sacré et du divin.
Prière du coeur, prière que l’on s’accorde, que l’on se donne, que l’on donne à l’autre dans le Reiki à distance.
J’ai découvert le Reiki il y a un an (1er degré le 8 Mai 93 et 2ème degré le 29 Août avec Joëlle) et c’est ce chemin du coeur, un an après, que je me souhaite de découvrir et de vivre. Chaleureusement. »
Kristina

« Juste un petit mot pour te dire merci pour le stage. Pour mon esprit occidental c’est surtout le rite initiatique qui me perturbe, combien de mains as-tu ?.. !! Quand je suis rentré chez moi Dimanche soir ma fille Anahita qui a 18 mois m’a fait plein de bisous sur les mains !!!! Comme elle est un exemple pour moi d’intuition et de « vivre dans l’instant » je ne peux pas m’empêcher de penser qu’elle a senti quelque chose et ne veut pas croire au hasard. J’ai donné deux traitements à mon épouse (je fais le cycle de 4 comme tu nous a conseillé) qui a beaucoup mieux dormi qu’avant et se lève sans problème alors que depuis des années c’est dur le matin. Je me fais l’auto traitement et c’était tout simple et naturel. Merci encore. »
Sébastien.

« Je pratique avec bonheur et joie tous les jours mes soins Reiki et je ressens toutes les sensations que j’ai quand je reçois du Reiki, chaleur dans les pieds, les jambes et les mains et je l’avoue j’aime beaucoup avoir ce ressentir, savoir que l’énergie est là, la sentir circuler en moi. Je me sens bien, détendue et j’ai noté quelques petites réactions différentes de ma part face aux autres et moi qui suis très speed le Reiki me calme et me freine enfin c’est ce que je ressens. En conclusion que du positif. Je te remercie sincèrement pour ce week-end enrichissant à tous niveaux et qui je le sais va changer beaucoup de chose dans ma vie. Amitiés ».
Françoise

« Je suis arrêtée depuis bientôt un an à cause de ce fameux problème d’épaule (une capsulite rétractile), fort probablement d’origine psychologique ! J’ai beaucoup souffert physiquement et de là, une dépression a ressurgi, pour laquelle je fus enfin traitée, j’acceptais d’être traitée, car je ne voulais plus de médicaments…… , suite à ce week-end d’initiation 1er degré, je ne prends plus de Lexomil (quel poison !) et ai diminué l’anti-dépresseur de moi-même et je n’ai plus cette sensation de manque. Le retour à Moulins fut difficile car l’ambiance à la maison avec mes ados, ne me laissait pas le loisir de me consacrer au Reiki et je doutais fort de moi même, du Reiki ….. mais trois jours après, une très bonne amie m’a demandé de m’occuper d’elle, ce que je fis avec joie mais avec une certaine réticence, manque de confiance en moi. Le résultat est merveilleux, avec quelques améliorations du côté de mon amie et une sérénité de mon côté qui a été relevée par mon entourage. De plus, aujourd’hui, j’ai pu reparler avec ma grande fille de 20 ans qui m’agressait depuis quelques mois, qui m’insultait, nous ne pouvions plus nous retrouver… et en fin de journée, elle m’appelait pour me demander à quelle heure je rentrais et me proposer de mettre le repas à chauffer.! ce fut un merveilleux moment. Que de merveilleuses choses, de beaux cadeaux en si peu de temps ! Mon état général s’améliore, je me sens mieux, je compte reprendre mon travail début décembre à un autre poste malgré l’état stationnaire de mon épaule. merci à vous Shivabaï. je vous embrasse très affectueusement. »
Christine

« Je voulais t’écrire quelques lignes pour te remercier. Je suis rentrée dans un nouveau monde et dans un chemin de vie qui s’avère merveilleux. Je pense que je cherchais quelque chose dans ma vie. C’était comme un manque et je pense que j’ai trouvé le Reiki ou que Reiki m’a permis de le rencontrer.
Les choses bougent dans ma vie. Le lendemain de l’initiation je me suis dis que j’en avais marre de Paris et que je voulais du grand air, la nature, lac et forêt. Ma DRH m’appelle et me demande si j’étais mobile sur la Suisse !!!! J’ai eu un temps d’arrêt : oui Suisse = montagne et lac (surprenant !!!!!!!). 3 jours après j’étais dans le train pour passer un entretien. Tout s’est très très bien passé et j’attends ma réponse la semaine prochaine pour déménager, démissionner et commencer un nouveau boulot dans les montres de prestige (symbole du temps !!! curieux non ) en accord avec ce que je suis aujourd’hui. Je pense que le Reiki est pour quelque chose. J’en suis sure !!! Je pratique tous les jours 1h et le we 2h par jour. Je me sens beaucoup mieux, plus sure de moi et plus proche des gens et encore plus à l’écoute. Je pense que j’ai en moi une nouvelle force et que rien ne peut plus arrêter. J’ai plus confiance en moi et je me sens propulsé dans ma nouvelle vie. J’ai l’impression d’avoir eu ma vie, avant Reiki et ma vie aujourd’hui.
Tout ça s’est préparé depuis quelques années maintenant et le Reiki est une forme de récompense. Je le perçois de cette manière.
Amélioration avec le contact avec les autres. J’ai l’impression que les gens cherche mon regard et ma présence. Les gens que je ne connais même pas viennent plus facilement vers moi. Je pense que c’est cette énergie universelle ».
Marie

 » Après deux ans de pratique, le Reiki s’est intensifié et il a tout un développement qui s’est accéléré au niveau spirituel. Je suis devenue plus sensible et une plus grande compassion a fleuri dans mes rapports avec les autres? Je me sens bénie et heureuse.
J’ai pu vivre de très belles expériences et je désire partager l’une d’elles avec toi :
27 Septembre 1995
Dédé, 78 ans, a fait un infarctus de la rate. Il a une leucémie. 72000 globules blancs au lieu de 7000 environ. Il a maigri et il est très fatigué. Il commence une chimiothérapie? Je le rencontre en ville et lui propose de l’aider par le Reiki. Il vient sans grande conviction.
Première série de Reiki :
Il ressent une grande chaleur sur la rate. Il a très soif et boit deux grands verres d’eau, ressent des fourmillements dans les pieds et les mains et des décharges électriques dans le corps. Il se sent mieux. Je lui envoie du Reiki à distance.
Puis contrôle chez le médecins et à l’hôpital. Les globules blancs diminuent rapidement : 64.500 – 39.300 – 25.300 – 15.005. Il est très content Dédé, et les médecins aussi.
Le 16 Octobre, il me téléphone : le moral va bien. Les globules blancs continuent de baisser. C’est maintenant presque normal. Dédé me dit qu’il ne sent presque pas les effets de la chimio.
Puis il revient le 18 Octobre 95 pour une série de 4 Reiki touché. Ses cheveux ne sont pas tombés, il n’a pas de diabète, ne vomit pas. Il m’apporte un papier du médecin qui me montre que les globules blancs sont revenus à un taux normal. Les médecins sont contents, baissent la force de la chimio et parlent de bientôt stabiliser.
Pendant la deuxième série de Reiki, Dédé me demande si le Reiki peut travailler sur les yeux, car il voit devant lui une magnifique boule scintillante qui se déplace devant son regard !…
Il part régénéré, en pleine forme. Dédé a toujours ses cheveux. Tout va bien.
Puis il me rappelle 15 jours plus tard. Il a hâte de venir car il est fatigué. Dès le premier soin il est mieux et se sent en forme. Il reprend 2 Kilos. Il est rose et joyeux. Il a déjà quatre chimio derrière lui. Plus de deux ! Il est reconnaissant pour cette belle énergie absorbée par son corps.
Contrôle le 28 Décembre 1995
Les médecins sont toujours très contents et aussi un peu surpris du rétablissement si rapide de Dédé !
Toujours entre les Reiki touché, je soutiens Dédé à distance. Je le rencontre vers Noël. Il va très bien. Il a repris 4 Kilos de plus. Tout va très bien. Il est heureux du soutien Reiki reçu pendant sa maladie.
Une dernière série Reiki touché en Janvier. La chimio s’est terminée vers le 10 Janvier 96. Il pense revenir de temps en temps.
Merci Reiki pour tant de bonheur !  »
Micheline

« J’aimerai vous faire part d’une expérience de soins Reiki.
Gérard A. souffre depuis plus d’un an de SPID ou POLYENTHESOPATHIE (rétrécissement de tous les tendons du corps et inflammation interne musculaire). L’état de Gérard empire, il boite, ne peut plus bouger qu’avec beaucoup de difficulté, d’effort et de souffrance. Il est suivi par le Professeur G. de l’hôpital Cochin.
Traitement : comprimés 3 fois par jour essentiellement pour soulager la douleur, plus séjour avec perfusion de 2/3 jours par mois à l’hôpital.
Fin 1993, les séjours sont de plus en plus rapprochés pour être de 2/3 jours par semaine et finalement ne plus suffire.
Le 25 Janvier 1994, il est dit à Gérard qu’il n’est plus nécessaire de revenir parce que l’hôpital ne peut rien faire.
Je repropose à Gérard, qui alors accepte, de lui donner du Reiki :
Du 1er février 94 au 7 février :
2 séances par jour à distance (de 15 mn, chacune)
du 8 février au 13 février :
1 séance par jour à distance
* le 10 février, Gérard oublie de prendre le comprimé du midi que d’habitude il attend de prendre avec impatience.
du 14 Février au 18 février :
1 séance par jour avec apposition des mains
* à partir du 14, Gérard supprime le comprimé du midi.
* vers le 15 ou le 16, il oublie le comprimé du soir.
du 19 février au 20 février :
1 séance par jour à distance
* à partir du 20, Gérard supprime le comprimé du soir.
du 21 février au 25 février :
1 séance par jour avec apposition des mains.
* à partir du 23, Gérard supprime le comprimé du matin.
du 26 au 27 février :
1 séance à distance pour le week-end
du 28 février au 6 Mars :
2 séances dans la semaine par apposition des mains et 1 séance à distance entre.
Durant le mois de mars 94 :
1 séance par semaine par apposition des mains
Fin Mars : Arrêt des séances
Gérard ne souffre plus et a retrouvé une activité physique tout à fait normale. Il ne prend aucun médicament.
En avril 94 :
le professeur G. de l’hôpital est très surpris de cette guérison complète.
Depuis cette date, Gérard est toujours en pleine forme et s’est fait initier au Reiki fin Mars 1994.
Merci Reiki de cette belle expérience. »
Marie-Thérèse

« Lorsque on m’a parlé de Reiki, j’étais hyper septique car enfin… je suis rationnel, organisé (du moins je le pense), cartésien, etc… Sceptique, mais ouvert quand même, car … on ne sait jamais ! J’ai donc accepté que l’on me fasse du Reiki par le toucher et là, force m’a été de constater qu’aux endroits où j’avais mal cela chauffait, donnait une sensation relaxante tout en réduisant progressivement la douleur et je … m’endormais. Au réveil, la douleur s’était estompée… très curieux, non ?
Un peu plus tard à la mi 94, mon coeur m’alertait et perturbait mon fonctionnement normal au point que le vendredi 13 Septembre 1994 une intervention lourde était rendue nécessaire : pontages. Certes, j’ai mis tous les atouts de mon côté pour limiter les risques inhérents à ce type d’intervention. Le corps médical fut parfait mais en parallèle on m’a proposé de m’envoyer du Reiki à distance pendant et après l’intervention. J’ai été ensuite surpris d’apprendre qu’une chaîne de Reiki s’était créée pour m’aider dans cette épreuve. Sept ou huit personnes, la plupart inconnues de moi à cette époque (sauf Shivabaï) m’ont apporté aide, sérénité. Je n’ai ressenti aucune douleur, pratiquement n’ai pas pris de calmant, n’ai constaté aucune séquelle alors qu’au centre de rééducation où ensuite j’ai passé quelques semaines, pratiquement tous avaient des petits ou gros problèmes postopératoires. J’étais heureux de cet état physique et moral et voudrais ici encore remercier tous les membres de la chaîne Reiki … mon scepticisme s’ébranlait peu à peu. Pour comprendre un peu mieux ce qu’était le Reiki, je décidais de suivre le 1er degré fin 94. Régulièrement, je pratiquais sur moi surtout (car j’avais de fréquents déplacements pour mon travail) avec de bon résultats, ma vie, mon ‘moi’ changeaient. Je sentais que quelque chose d’inconnu, de positif m’était apporté… Quelque chose se passait de façon très positive. Comment ? Pourquoi ? Je ne sais, mais c’est un fait que je pouvais constater dans ma vie de tous les jours. J’en conclu donc ‘logiquement’ qu’une énergie bienfaitrice m’entourait et m’aidait.
Quel dommage que compte tenu des distances, des déplacements, je ne pouvais aider les autres ‘à distance’… Je suivais donc le second degré. Ce fut pour moi une révélation nouvelle… pouvoir aider à distance et surtout ressentir ce que l’autre ressent à des distances plus ou moins grandes. Quelle satisfaction de constater que l’on peut dans un avion arrêter les dérangements d’une personne malade (mal d’avion), faire disparaître des maux physiques par des actions combinées totales ou partielles à distance et par le toucher, faciliter le sommeil, assurer que des réunions problématiques se déroulent sans heurts à la satisfaction de tous les participants, etc…
Merci encore à toutes celles et ceux qui m’ont aidé et qui m’ont fait découvrir les bienfaits du Reiki et les joies du partage qu’ils procurent. Merci surtout à Shivabaï qui plane près de nous attentive et ouverte et qui nous a transmis ce bien précieux. »
Jean-Marie

« Etre autonome, c’est avoir besoin des autres et savoir que les autres ont besoin de soi ».
Christian

« En décembre 93, Shivabaï m’a initiée au Reiki 2ème degré avec un petit groupe près de Genève. Très vite, j’ai senti que cette nouvelle dimension me convenait, m’aidait et imprégnait ma vie au quotidien.
Peu à peu, Reiki s’est développé, de moi-même à la cellule familiale et aux proches. Chaque fois, je suis étonnée de la façon dont Reiki agit, supporte, guérit… jamais de la façon dont notre mental limité aimerait, mais toujours de la façon juste…
J’aime aussi dans ce processus me sentir un maillon de la chaîne, faisant partie d’une grande famille autour de nos Maîtres Reiki, en étant courroie de transmission d’énergies subtiles qui nous traversent et nous nourrissent.
J’ai donc infiniment de gratitude pour le Reiki, et la transformation que je vis par ma pratique quotidienne sur moi-même et les autres.
J’ai aussi beaucoup de gratitude pour Shivabaï qui est devenue une amie très chère, et je la remercie ainsi que tous les amis qui ont participé à la guérison de Sruti dont je vais partager ce qui s’est passé pour elle.
En Septembre .., je reprenais contact avec une amie, professeur de Bharata Natyam (danse sacrée de l’Inde), afin de reprendre mes cours avec elle après l’été. Rajshree était débordée et déprimée, sa fille Sruti âgée de 3 ans et demi venait de rentrer à l’hôpital cantonal de Genève suite à un cancer découvert lors de leur séjour d’été en Inde. Un rein était touché ainsi que le genou. Le processus de maladie m’était un peu inconnu, même si je savais les dégâts qu’elle encourait, ainsi que ceux de la chimiothérapie. Je me suis fait expliquer l’action, le développement etc…
Rajshree avait déjà fait appel à moi en Reiki pour des eczémas chroniques à ses pieds qui avaient été bien guéris. Donc tout de suite, elle m’a demandé de l’aide et si je pouvais donner du Reiki à Sruti, en complément de la chimiothérapie qu’elle démarrait.
Après un contact et des conseils de Shivabaï, j’ai démarré les traitements de Reiki pour Sruti.
Une chaîne d’amis Reiki ont envoyé du Reiki à distance, en insistant aux moments critiques (chimio intenses, opération…) et je voyais Sruti une fois par semaine pour un traitement complet en toucher à l’hôpital ou à la maison.
J’ai passé des moments horribles, quand je soutenais la famille dans ces instants où la vie ne tient qu’à un fil…, où le départ de ce monde d’un enfant est une chose si difficile à supporter. Une symbiose s’était créée avec l’enfant et je devais me détacher, prendre de la distance, accepter de donner le Reiki sans attente de guérison.
Jusqu’en Mars, cela a été très dur et éprouvant ; encore merci à tous ceux qui ont envoyé du Reiki, car cela a tant aidé.
En Juillet, Sruti a eu sa dernière chimio avec remise de sa propre moelle épinière (opération délicate). Tout s’est bien passé. A l’hôpital, je la trouvais plus vivante, combative, heureuse.
Après mon dernier passage avant les congés d’Août, elle devait encore rester en chambre isolée pour trois semaines. Elle allait si bien que les médecins l’ont libérée une semaine avant.
Sruti est guérie. Depuis un mois, elle va à l’école, ne retourne à l’hôpital que pour des contrôles peu fréquents. Ce lundi, je l’ai vu pour un nouveau Reiki après l’été. C’est elle qui m’a accueillie avec ses grands yeux noirs coquins; Elle m’a montré ses beaux petits cheveux qui repoussaient et m’a tendu ses mains en me disant « D’abord les mains pour le Reiki. O.K. ? »
Merci Reiki. Merci à vous tous. Cette expérience m’a tant appris sur le détachement, la patience, la conscience avec laquelle on travaille pendant le traitement, l’humilité, la solidarité. »
Michèle

TEMOIGNAGES DE HAWAYO TAKATA

Ils m’ont été communiqués par mon Maître Phyllis Lei Furumoto ou à l’occasion de partages lors de nos rencontres des Maîtres de la Reiki Alliance par Helen Haberly que je remercie grandement pour son livre « Hawayo Takata’s Story chez Archedigm.
Je suis heureuse de vous en transmettre quelques uns.

« Tous les grands maîtres racontent des histoires, et Madame Takata l’était aussi, laissant un riche héritage de ses quarante cinq ans d’expériences Reiki. Elle en faisait le partage dans chaque séminaire, et quand les étudiants débutants écoutaient, certains pouvaient les trouver absurdes… bien que quelque chose chez cette petite femme était si authentique, si sincère, que ces histoires ne pouvaient être écartées comme étant fantaisistes ni même comme des versions exagérées de ce qui c’était réellement passé. Elles avaient le goût de la vérité. Les valeurs de la vie tenues par Madame Takata étaient plutôt traditionnelles, et elle était une personne de consistance : solide, équilibrée, et bien enracinée ; alors quand ses étudiants commençaient à travailler avec le Reiki, beaucoup découvrirent par leurs propres expériences qu’elle n’avait pas seulement dit la Vérité, mais qu’elle n’en avait pas dit la moitié. Ses histoires étaient distrayantes, mais elles n’étaient jamais fausses ni fantaisistes. Elle racontait comme cela était. Pour sentir l’essence de ce grand professeur, voici des histoires racontées avec ses mots, utilisant ses expressions et son langage  » : Helen Haberly

ACCIDENTS
C’était une grande famille et un des fils avait eu, un matin, un accident sur le chemin du champ de canne à sucre. Il portait un pulvérisateur de 25 litres d’herbicide. Il glissa et tomba, et la force de sa chute causa l’ouverture du pulvérisateur et l’herbicide gicla dans ses yeux. Il essaya de le jeter au loin mais il était trop tard, alors il se rua au dispensaire de la plantation. Le docteur était très ennuyé, disant qu’une seule goutte de ce poison pouvait endommager les yeux, alors il les nettoya et les bandit, le renvoyant chez lui avec des calmants en lui souhaitant le meilleur.
Aussitôt arrivé à la maison, la famille me téléphona : « c’est une urgence, Madame Takata. Pouvez-vous venir de suite ? » J’étais très occupée la salle d’attente pleine de patients attendant un traitement ce matin, alors je leur répondis que je viendrai aussi tôt que possible, mais en attendant que la famille pouvait le traiter, en posant délicatement leurs mains sur le bandage et lui donner du Reiki. ‘Vous pouvez faire le même traitement que moi parce que le Reiki est le même, que cela soit vous ou moi qui le donniez.’
La mère et la fille et leurs voisins qui avaient suivis les cours se relayèrent pour lui donner des soins, aussi il reçut du Reiki chaque minute, commençant immédiatement après l’accident. Quand j’arrivai dans l’après-midi, il était encore profondément endormi, ayant dormi toute la journée, et quand il se réveilla à quatre heures, il avait très faim. Il se rappelait l’accident mais ne sentait aucune douleur ou inconfort ; il voulait seulement manger.
Le matin suivant il retourna voir le docteur qui trouva difficile à accepter ce que disait le jeune homme : qu’il n’avait pris aucun calmant et qu’il n’avait pas souffert. Il n’était pas capable d’expliquer au docteur les traitements Reiki. Quand le bandage fut retiré, les yeux étaient encore rouges mais il n’y avait pas de perte de vision. C’était le dernier jour qu’il devait porter un bandage et chaque jour il reçut de nombreuses heures de Reiki, et il se rétablit entièrement.

Un jour, je reçu un appel d’une femme qui venait juste d’avoir un accident de voiture et eu le ‘coup de lapin’. Quelqu’un l’avait heurter par derrière, et elle voulut venir immédiatement pour un traitement. Je lui donnait du Reiki pendant deux heures sur l’endroit affecté – la tête, le dos de son cou et les épaules – puis je fis un traitement complet pour faire partir la tension et le choc. Cela prit un bon moment mais elle rentra heureuse chez elle, sachant qu’elle pouvait revenir le lendemain si elle souffrait ; mais elle téléphona pour dire qu’elle allait bien et qu’elle n’avait plus besoin de soin. A chaque fois que vous travaillez immédiatement après un accident, il y a une récupération et guérison rapide.

CALVITIE
Quand la guerre éclata le 7 Décembre 1941, je reçus un coup de téléphone d’une famille qui vivait près de Pearl Harbor. Ils voulaient que je vienne pour aider leur fils qui avait 21 ans. L’armée lui avait demandé d’aider à nettoyer après l’attaque aérienne. De nombreux soldats avaient été pris par surprise et l’armée avait besoin de volontaires pour ramasser les morts et les blessés. Ce jeune homme était un de ces aides et il fut très choqué émotionnellement par ce qu’il vit. Quand il rentra chez lui à la fin de la journée, il monta pour se laver les mains pour dîner et comme il tardait à redescendre, son père alla voir ce qui le retenait. Il le trouva debout devant le miroir avec un peigne et une brosse. Quand il se peignait, le peigne était plein de cheveux, quand il les brossait, la brosse en était emplie aussi. Plus il se peignait plus il perdait ses cheveux. Finalement il se retrouva complètement chauve, et tellement choqué qu’il ne savait plus que faire. Ses parents essayèrent de le consoler, et sa mère lui fit un petit bonnet. Ils étaient désolés pour lui et décidèrent de m’appeler à l’aide.
J’arrivai chez eux aussitôt que possible de Hilo, prête à rester longtemps, les cheveux ne pouvant pousser dans la nuit. D’abord il fallait le libérer de ce choc ; puis le corps aurait besoin de recevoir du Reiki chaque jour, aussi je suggérais qu’il était temps pour toute la famille d’être initiée et ainsi ils pourraient continuer lorsque je serais partie. La famille en était très heureuse et dès le lendemain, les parents m’aidèrent dans les traitements.
Après environ deux mois les cheveux du jeune homme commencèrent à repousser, et en six mois il avait la tête couverte de cheveux, très normaux, excepté que dans ses cheveux noirs, il y en avait quelques uns de blancs, tant le choc avait été grand.

ASTHME ET EMPHYSEME
« J’ai été appelée à venir dans une maison privée tard dans la nuit parce que l’invité avait des difficultés à respirer à cause d’une crise d’asthme. Je lui donnais deux heures de traitement, de 22 heures à minuit, et elle commença à se sentir mieux, la tension et la toux s’arrêtant. Quand je suis partie elle respirait facilement et dit, ‘je me sens renaître’. En tout je donnais à cette dame quatre traitements, et j’ai eu du succès dans de nombreux cas d’asthme et aussi d’emphysème. »

DEPENDANCE – ALCOOLISME
« J’ai travaillé avec beaucoup de personnes qui avaient des mauvaises habitudes comme l’alcoolisme ou le tabagisme. Il n’y avait pas de bassesse d’esprit en eux, juste une mauvaise habitude qu’ils avaient prise.
Cela pouvait être réajusté par le Reiki car il va bien plus loin que la surface.
Avec le 2ème degré de Reiki, on peut atteindre le subconscient et travailler avec ce niveau pendant que la Force Universelle de Vie est appliquée.
Mon professeur disait que toutes ces choses comme les liqueurs, l’alcool et même les drogues comme la cocaïne et la morphine avaient été données au monde avec une bonne raison.
Quand un medecine-man (‘guérisseur’) les prescrit, elles agissent comme des médicaments et nous aident. Si nous les utilisons nous-mêmes, il y a de grandes chances que nous dépassions la dose, et alors elles agissent comme un poison.
Quand une personne en arrive à un stade habituel de fortes doses, il est temps d’arrêter ou la santé sera détruite.
Le Reiki peut aider car il agit physiquement et mentalement sur le subconscient.
Quand la personne décide qu’elle veut arrêter et demande du Reiki, il fera des merveilles en quelques jours grâce à cette coopération.
Quand les personnes désirent abandonner de leur propre chef, cela est beaucoup plus facile avec l’aide du Reiki. »

ARTHRITE / RHUMATISME
Certaines personnes viennent avec de l’arthrite, d’autres disent qu’ils ont des rhumatismes. Les noms peuvent être différents mais le traitement est le même. Le traitement complet est donné, mais dans ces cas, nous pouvons commencer par l’abdomen. Quand tous ces organes sont équilibrés et vitalisés, beaucoup de la cause est éliminé. Puis nous travaillons plus longuement sur la région douloureuse. Un changement de diète est aussi nécessaire, parce que ce que vous mangez est très important.
Quelque soit l’importance de la douleur, la personne commencera à se sentir mieux après quelques traitements – je pourrais dire huit jours – quatre jours de traitements et puis quatre jours pour récupérer, suivis par des traitements supplémentaires si nécessaires.
Quelques fois des accidents peuvent causer le début de ces douleurs. Quand vous êtes jeune et avez un petit choc, vous l’ignorez et n’avez pas la patience de permettre une guérison complète : mais peut-être vingt-cinq plus tard quand les toxines commencent à s’installer dans ces points fragilisés, alors vous commencez à souffrir. Quand la douleur commence et que vous vous sentez inconfortable, c’est déjà chronique.
Avec le Reiki, il y a toujours un espoir. Aussi longtemps qu’il y a la vie et la volonté de prendre du temps pour des traitements, il y aura un bienfait. La guérison se fera peut-être centimètre par centimètre, comme on détache une couche de peinture, mais qu’importe la profondeur où se cache la cause, Reiki l’atteindra et la chassera. »

EPILEPSIE
C’était une famille dont la fille était épileptique depuis l’âge de neuf ans, avec plusieurs crises par jour. Le chauffeur du bus de l’école ne voulait pas prendre la responsabilité de l’amener sans un membre de la famille pour l’accompagner, sinon la famille devait l’amener dans leur propre voiture. Comme sa mère travaillait dans un magasin et s’occupait de sa grande famille, elle ne pouvait l’amener à l’école tous les jours ; si bien que la fille restait à la maison. Elle était très heureuse et ses compagnes étaient âgées de quatre à cinq ans.
Cela dura dix ans et la fille avait dix-neuf ans quand sa mère décida de faire quelque chose pour l’aider, aussi fut-il qu’elles vinrent à Honolulu pour voir si les docteurs pouvaient faire quelque chose. Ils dirent que ce n’était pas possible, qu’il était trop tard.
Elles ramenèrent même le Chaman de Hawaii et ses aides pour une cérémonie, mais sans résultat non plus.
Finalement quelqu’un lui parla de Mme Takata et elle vint à moi immédiatement, alors je lui dit : « si vous avez la patience d’essayer le Reiki pendant une année, je l’accepte ; et après quelques traitements, si vous pensez que cela va l’aider, j’aimerai que vous et d’autres membres de la famille suivent un séminaire et ainsi vous pourrez lui donner plus de un traitement par jour’. Elle accepta même si cela prenait une année, répondant : « de neuf à dix-neuf ans c’est long, très long pour quelqu’un qui souffre, alors qu’est-ce qu’une année ? »
La fille était amenée chaque matin pendant une semaine et elle commença à avoir des réactions. D’habitude elle avait deux ou trois évanouissements par nuit, mais avec ces réactions, elle en avait maintenant sept ou huit, aussi la famille dormait très peu. Je dis : ‘C’est très dommage qu’elle souffre d’avantage, mais c’est nécessaire car elle nettoie les toxines de son corps. C’est la manière dont travaille Reiki, et elle commencera à se sentir mieux après ce nettoyage’.
La mère était prête à tout pour pouvoir aider, aussi elle changea la diète de sa fille, supprimant les crèmes glacées, les gâteaux et biscuits ; et une fois la réaction terminée, la fille commença à se sentir mieux et ses crises furent de plus en plus rares. Nous commençâmes le traitement en Octobre et au printemps, je leur dis qu’elle n’avait plus besoin de venir, que la famille pouvait la traiter à la maison. Elle continua à se rétablir, et de cette manière elle fut entièrement guérie de l’épilepsie. Sans crise elle pouvait avoir une vie normale, et pouvait aider à la maison, cuisiner, raccommoder, choses qu’elle n’avait jamais été capable de faire auparavant ; et la famille entière était très reconnaissante.

TUMEURS
Il y avait une femme qui avait du arrêter d’enseigner à l’école à cause de sa condition physique. Depuis trois ans elle était incapable de travailler à cause d’une large tumeur. Elle commença le traitement de Reiki, et pendant les trois semaines qui suivirent elle ne ressentit aucune douleur et n’eut pas de fièvre, mais elle sentait quelque chose remuer en elle et elle commença à expulser de gros morceaux de tissus. Je lui dis : « le Reiki travaille ! Voici ce qu’il fait, il rejette tout corps étranger ». Elle se sentait en bonne santé et normale, et quand après vingt et un jours l’activité de son abdomen arrêta et que tout était nettoyé, elle se pesa et découvrit qu’elle avait perdu 17 kilos. Quand le docteur l’examina, il constata que la tumeur était partie, et elle fut heureuse que l’opération chirurgicale ne fût plus nécessaire.J’ai de grands succès avec les tumeurs, mais aucune autre ne fut de cette taille. Il y a de nombreux types de tumeurs, et quelque fois si elles sont solides, il est bon de se faire opérer pour les retirer.

BRULURES
J’ai traité de nombreux brûlés, mais le pire fut un homme, un homme très costaud qui était électricien. Très tôt un matin il reçut un appel du boulanger disant que son four ne marchait pas et qu’il en avait besoin pour cuire ses pains, aussi il le priait de venir rapidement pour le réparer. Sans vérifier que tout était éteint, l’électricien rampa dans le four pour voir ce qui n’allait pas et quand il fut à l’intérieur où étaient les fils électriques, il y eut des étincelles et il prit feu. Le boulanger le tira en arrière et éteignit les flammes de ses vêtements, mais l’homme était gravement brûlé et ils se précipitèrent chez le docteur. Il était en très mauvais état et inconscient quand sa belle soeur et ses amis arrivèrent à l’hôpital – quatre d’entre eux avaient le Reiki – et ils commencèrent immédiatement à travailler sur lui. Ils le traitèrent sur tout le corps sauf une petite zone qui avait été moins brûlée. De cette manière il pourrait savoir à quel point le Reiki aide. Il reçu des traitements jusqu’à cinq heures de l’après-midi, et il se réveilla. Il ne souffrait pas, bien qu’il fût brûlé au troisième degré disait le docteur. Il pouvait rentrer chez lui où ses amis pourraient l’aider en lui donnant du Reiki, du Reiki tous les jours jusqu’à ce qu’on lui retire les bandages. Il n’avait pas de cicatrice excepté à l’endroit qui n’avait pas été traité, et il pouvait voir par lui-même la différence qu’avait fait le Reiki. Puis il voulut prendre des cours pour être capable à son tour d’aider les autres.

SCLEROSE EN PLAQUE
C’est le cas d’un homme avec une sclérose en plaque qui était dans un fauteuil roulant depuis plusieurs années, il voulait savoir s’il serait capable de remarcher à nouveau, alors je lui dis : ‘Si Dieu le veut et s’il a Sa Bénédiction, Reiki pourra le guérir’.
Sa gouvernante l’amena et comme elle était intéressée par la guérison, elle se fit initié et maîtrisa cet art. Je lui donnais seulement deux semaines de traitement, puis elle prit le relais. Elle changea aussi sa diète, lui donnant beaucoup plus de légumes frais, supprimant le tabac et l’alcool, avec une vie plus saine. En exercice il se glissait dans sa piscine et bougeait les bras et les jambes.
En peu de temps il put marcher autour de sa maison avec une canne, et puis il m’appela parce qu’il avait des voisins et amis qui voulaient apprendre le Reiki. Vingt personnes se firent initiés. Il faisait la démonstration de sa force acquise en me mettant dans sa chaise roulante et me poussant autour de la piscine. Il faisait de grand progrès et je lui dis qu’à ce rythme il serait capable de danser dans six mois. Il fit même un petit jardin où poussaient ses propres légumes et qui lui donnait un peu d’exercice en même temps. Il était très enthousiaste avec une attitude positive et faisait tout ce que je lui disais pour recouvrer sa santé.

Un jour, je reçu un coup de téléphone de sa gouvernante. Elle était désespérée et disait qu’elle partait. Quelques-uns de ses amis du passé s’étaient installés chez lui, et il se joignait à eux dans ses vieilles habitudes – fumer, boire, manger n’importe quoi. Sans plus de traitements, en deux semaines il perdit tout l’acquis. Il ne pouvait plus marcher et dû retourner au lit et à son fauteuil roulant.

TETANOS
J’étais autorisée par les docteurs à aller à l’hôpital pour traiter les patients qui voulaient du Reiki, et mon premier cas fut le tétanos. J’ai été appelée par l’infirmière de garde, et le patient était son père. Il semblait que les docteurs ne puisse rien faire pour lui. Il était dans le coma avec ses mâchoires fortement serrées, et quand je sentis le plexus solaire, il était très dur comme une planche, il était donc difficile de lui donner un traitement de base. Je travaillais, travaillais pour environ deux heures et finalement l’abdomen commença à se réchauffer. Il y avait un peu de vibrations dans mes mains, alors je pouvais voir que le Reiki faisait effet. Il sortit du coma quand je travaillais sur sa tête et tenais ses mâchoires contractées ; en quinze minutes à peu près, la mâchoire tomba. Il ouvrit sa bouche et demanda de l’eau.
Je lui donnais deux traitements ce jour, et quand je revins le lendemain, il souriait et était capable de prendre de la soupe et une nourriture légère. Il se rétablit promptement. C’était surprenant et il fut une de mes premières expériences avec le tétanos.

CREATIVITE
Reiki aide quelque soit le talent qu’a une personne, et j’ai de nombreux étudiants qui trouvent qu’ils peuvent faire beaucoup plus de choses créatives depuis qu’ils travaillent avec cette énergie.
Une dame qui était couturière, se fit initier et après raconte-t-elle ses ciseaux semblaient couper tous seuls ; et avant qu’elle ne s’en rende compte elle avait créé un nouveau modèle. Au lieu de rester simplement couturière, elle décida d’ouvrir une petite école pour enseigner la couture. Elle mit une annonce dans le journal et le temps d’être prête elle avait déjà cinquante étudiantes.
Une fille voulait apprendre la musique, mais elle n’avait pas assez d’argent pour payer des cours. Elle travaillait comme dactylo pour un journal et utilisait ses doigts à longueur de journée. Elle acheta un piano d’occasion et commença à jouer. Elle appris elle-même à lire les notes et sans leçon elle devint une bonne musicienne.
Deux autres personnes qui se firent initiés au Reiki devinrent de bons peintres et beaucoup d’enfants initiés étudient honorablement à l’école.

PROBLEME DE POIDS
Beaucoup de gens pèsent trop à cause d’une trop grande quantité de nourriture, cependant que d’autres souffrent d’un mauvais fonctionnement de la thyroïde ou d’autres glandes. Il est alors nécessaire de traiter toutes ces glandes. Rien n’est impossible, alors, si vous voulez perdre du poids, utilisez tous les jours le Reiki et réajustez les glandes.
Suivez un cours et faites le vous-mêmes et quand cela est fait, repoussez la table. On aura besoin d’une grande volonté pour se contenter d’un seul plat et ne pas toucher aux desserts trop riches. Mais cela est nécessaire.
Quand ceci est acquis, il faut passer à l’exercice. Allez vous promener. La marche est le meilleur exercice, mais faites-le tous les jours avec constance.
J’ai travaillé sur beaucoup de cas d’obésité ; c’est généralement la glande thyroïde qui crée des problèmes, surtout chez les femmes. Cela est mon expérience.
Quelques fois la thyroïde a tellement grossi qu’un goitre se forme. J’ai vu ressortir du cou des goitres aussi gros qu’une orange, et quand toutes les glandes ont été réajustées par le Reiki, ils ont diminué et n’ont pas laissé de marque.
Une jeune femme est venue me voir avec une glande aussi grosse qu’une noix ; après seulement vingt traitements elle était complètement rétablie.
Beaucoup de gens m’ont dit que l’obésité était un héritage, toutes les personnes de leur famille étaient grosses, mais je dis que ce n’est pas vrai.
Vous pouvez vous réajuster avec un bon régime, de l’exercice et le plus important avec le traitement du Reiki.
J’ai eu le cas d’une femme qui pesait plus de 140 Kg, une belle femme qui travaillait dans le spectacle. Elle était faible à force d’être au régime, et je lui ai suggéré de manger des légumes crus pour gagner en vitalité et de faire de la natation.
Lors du premier traitement Reiki, j’ai découvert que sa glande thyroïde était en mauvaise condition et qu’elle retenait beaucoup de liquide car ses reins ne fonctionnaient pas bien.
Elle n’a jamais raté son traitement journalier et quand je l’ai quittée, elle avait perdu environ 70 Kg, son énergie était au plus haut et ses glandes fonctionnaient parfaitement.
Elle suivit un séminaire et put se soigner elle-même.
Elle se plaignit seulement de ce que ses costumes ne lui allaient plus et qu’il fallait les retailler.

SURDITE
Reiki peut aider dans le cas de surdité provoqué par un nerf défectueux. Le Reiki contribuera à régénérer des tissus nerveux et l’ouïe peut s’améliorer.
Lors d’un séminaire, j’avais une élève qui voulait traiter la surdité de son mari. Celui-ci n’entendait rien depuis des années, mais elle y croyait tant, qu’elle souhaitait lui donner un traitement quotidien.
Son mari était incrédule, mais puisque ça lui faisait plaisir, il se laissa faire.
Trois mois plus tard, elle était en train de découper du tissu pendant que son mari lisait le journal à l’autre bout de la pièce.
Soudain, il devint tout animé, expliquant qu’il entendait le bruit des ciseaux pendant qu’elle coupait. Elle continua son traitement et il retrouva complètement l’ouïe.

MEDECINE AMERINDIENNE
Un jour, j’ai rencontré un chef indien de la côte Est qui voulait quelques traitements.
Il était très intéressé par ce que je faisais et il me questionna sur ma pratique, en disant qu’il pouvait la comprendre et l’accepter car j’avais étudié en Orient. Il me dit aussi qu’il voudrait bien me tester un de ces jours.
Il me parla des guérisseurs indiens appelés ‘Medecine-man’ (homme-médecine), et il voulait découvrir si j’avais la même énergie qu’eux.
J’étais désireuse de passer son test ; il m’organisa alors un vol pour Los Angeles où je rencontrais les Medecine-Men qui venaient de la côte Est où ils vivaient.
J’étais là au rendez-vous. Ils sont arrivés, cinq d’entre eux. Le Chef dit qu’ils resteraient dans leur chambre pendant que moi j’irai dans la mienne à un étage différent de ce grand hôtel pour leur envoyer l’énergie.
De cette façon, ils pourraient dire si j’avais ce pouvoir ou non.
Pour ce test, j’ai utilisé le 2ème degré du Système Usui de Reiki, et je leur ai envoyé l’énergie comme j’avais appris à le faire lors des traitements à distance.
Après que ceci fut achevé, ils dirent : « Oui, vous avez passé le test ». Ils me dirent aussi qu’il était merveilleux de savoir que d’autres personnes connaissent la méthode de ce pouvoir de guérison et ils en étaient très heureux.
Ils me donnèrent un nom indien, NADONE, qui veut dire « Fleur Sauvage ». Ils m’envoyèrent un document certifiant que j’étais une Femme-Médecine.
Après le test, j’ai traité le Chef durant 30 jours et ses problèmes physiques disparurent. Il rentra chez lui en pleine santé.
Après cela, chaque fois que j’allais à New York ou dans le New Jersey, je suis allée le voir. Il appréciait le Reiki et l’utilisait avec de très bons résultats.

MAL AU DOS
Un apiculteur vivait dans les environs de mon studio. La taille de son élevage supposait de soulever et transporter beaucoup de ruches. Aussi avait-il très mal au dos, et son travail entretenait et aggravait la douleur.
Il alla consulter dans une grande clinique d’Honolulu, et après examen de son dos et des radios, le médecin suggéra une intervention chirurgicale sur les disques de la colonne vertébrale dont il ne garantissait pas le résultat.
Aussi, l’apiculteur décida t’il qu’il n’y avait pas urgence à se faire opérer. Sur le chemin du retour, il vint me trouver.
Je venais juste de commencer un séminaire et je ne pouvais lui donner qu’un soin Reiki avant qu’il ne rentre. Il fut enchanté par la séance, rentra chez lui et commença à organiser un séminaire.
Quand j’arrivai, j’eus l’incroyable angoisse de trouver 30 élèves décidés à être initiés au Reiki.
Quelques mois plus tard, il m’invita dans sa ferme. J’y séjournais 5 jours très plaisants. Je lui donnais, assistée par sa femme, un soin chaque jour et nous le trouvions très en forme. Il pouvait travailler toute la journée sans souffrir de son dos. Il me raconta que depuis qu’il avait recouvré la santé, il pouvait travailler correctement et avait des rentrées d’argent suffisantes.
Sa femme et lui vivaient les principes Reiki tels qu’ils les avaient appris au séminaire. Ils vivaient heureux et réussissaient bien.

ENFANTS
Beaucoup de couples sans enfants souhaitent avoir une famille, et dans ce cas là, il est bon de traiter les deux partenaires.
C’est encore mieux s’ils acceptent tous les deux d’être initiés et de participer pour se revitaliser eux-mêmes. Souvent c’est tout ce qui leur manquait pour mettre en route un bébé.
Une fois, une femme à qui son mari souhaitait faire un cadeau pour la naissance de leur aîné lui demanda des séances de Reiki pour se remettre rapidement de l’accouchement.
Ils me demandèrent également d’être la marraine de leur petite fille. J’en fus très honorée.
Ces bébés qui avaient reçu du Reiki avant même de naître étaient très bien portants et les mères accouchaient facilement. Certaines me dirent même ne pas avoir souffert pendant le travail et qu’au contraire, ça leur était très facile grâce au Reiki qu’elle recevait pendant ce temps-là. Pendant mes séminaires, j’insistais donc sur l’utilité de donner du Reiki à des femmes enceinte pour faciliter leur accouchement en ayant des organes qui fonctionnaient bien. Je répétais plusieurs fois que si leur corps était en bon état, avec l’aide du Reiki, elles accoucheraient sans douleur.
Parfois, je rencontrai des femmes ayant des difficultés à mener à terme leur grossesse, qui faisaient des fausses couches. Dans ce cas, je conseillais de commencer un traitement avant même d’être enceinte et continuer tout au long de la grossesse et en cas d’alarme de recevoir aussitôt du Reiki.
Une femme qui avait fait cinq fausses couches et était enceinte pour la sixième fois vint me trouver. Je lui prodiguais des soins Reiki et je changeais son régime alimentaire. Je lui recommandais d’éviter les aliments trop acides et l’assurais que Reiki rééquilibrerait son organisme.
Je travaillais avec elle et elle mit au monde un superbe petit garçon. Elle se sentit bien pendant toute sa grossesse et n’eut ni nausées, i faiblesses c contrairement aux autres fois.
J’ai initié au Reiki une sage femme. Elle savait que le moment était venu quand elle recevait une sorte de signal dans ses mains. Elle adorait son métier et se réjouissait que le Reiki existât.

MALADRESSES
C’était un jeune garçon qui semblait avoir toujours des problèmes. Ce n’était jamais sa faute mais il semblait attirer les problèmes à lui. Ses parents en étaient ennuyés et me dirent :  » Tout ce qu’il fait semble lui porter malchance ». C’était un gentil garçon et un bon élève et ne voulait pas être négatif ; il ne pouvait tout simplement pas s’aider lui-même.
Il s’est proposé à aider le livreur de journaux et s’est fait voir comment jeter les journaux dans les porches. Quand il le fit, les journaux rebondirent sur les marches et traversèrent la fenêtre.
Quand il essayait de jouer au base-ball à l’école et qu’il frappait la bâte, il frappait un autre garçon au visage.
Cette sorte de chose lui arrivait tout le temps. Aucune n’était intentionnelle, mais toutes accidentelles.
Ses parents étaient désolés pour lui et voulaient savoir si Reiki pourrait l’aider. Je leur ai assuré que cela pouvait être le cas parce que le Reiki lui donnerait des vibrations plus hautes et que la qualité de cette énergie qui cause ces accidents se transformerait, aussi nous devrions essayer.
Lorsque j’étais confrontée à de nouvelles expériences, à quelque chose que je n’avais jamais rencontré auparavant, je disais toujours qu’il est mieux d’essayer et puis nous verrons si Reiki marche.
Ce garçon répondait très bien au Reiki, alors il fut vitalisé et les accidents s’arrêtèrent. Toutes les expériences négatives le quittèrent et il devint un honorable étudiant.

ACCIDENTS
Une femme vint pour de l’aide après un accident qui était arrivé une année et demi auparavant.
Elle avait eu le coup du lapin et avait porté une minerve pendant deux mois. Elle pensait aller bien mais chaque fois qu’elle conduisait la voiture, elle expérimentait une grande crainte et avait peur de conduire. Parce que cela était arrivé il y a fort longtemps, c’était un cas chronique et nécessitait d’avantage de traitements. Elle avait la volonté de venir autant de fois que nécessaire, et elle fut capable de se débarrasser du choc et de la tension, aussi elle put se remettre complètement.

CALVITIE
Un jour une femme revint de Mainland à Honolulu pour me demander un traitement. Elle me dit qu’elle avait essayé toutes sortes de remèdes pour cheveux, toniques et massages, mais rien n’y faisait, alors elle portait un petit bonnet pour couvrir sa tête chauve.
Elle avait suivi un stage d’initiation Reiki six ans auparavant, et sentait que seul Reiki pourrait l’aider.
Avant de l’accepter, je voulais savoir quelque chose la concernant. Je savais qu’elle était séparée de son mari avant d’avoir quitté Hawaii, et sachant que Reiki ne marcherait pas tant que la cause ne serait pas supprimée, je lui demandais : « Est-ce que vous revenez pour de l’aide pour votre problème de cheveux, ou est-ce surtout pour recevoir plus d’argent de votre mari ? Si c’est le cas, pas de Reiki ! »
Après y avoir réfléchi quelques jours, elle m’appela pour me dire qu’elle acceptait le Reiki complètement et n’avait pas de mauvais sentiments à propos de son mari.
Je lui donnais des traitements car elle s’était purifiée elle-même et avait nettoyé son mental ; et en seulement une semaine son corps avait des réactions de nettoyage. En seulement deux mois ses cheveux avaient recommencé à pousser et six mois plus tard, ils étaient normaux.

ARTHRITE ET RHUMATISME
Quand j’avais mon cabinet à Hilo, une femme vint de 80 miles (130 Km environ) et dit qu’elle avait des rhumatismes très douloureux et qu’elle soufrait fortement toute la nuit et tout le jour.
Quand je lui donnai du Reiki, je découvris que tous ses organes étaient défaillants, et le traitement pris deux heures la première fois. Elle était particulièrement concernée par ses pieds car ils la faisaient beaucoup souffrir quand elle marchait, aussi je travaillais sur eux et lui dis que ses gonflements et soufflements partiraient, mais elle devrait changer sa diète un peu et supprimer les sucreries – ni gâteaux ni bonbons. Elle avait besoin de se nettoyer pour aider l’eau à partir de son corps, aussi elle devrait prendre des citrons à presser dans de l’eau chaude – environ six verres par jour.
Elle vint avec le bus tous les jours pendant deux semaines et pendant ce temps elle perdit pas mal de poids et se sentait beaucoup mieux avec tout ce Reiki. Comme 80 miles était un long trajet à faire tous les jours, je l’encourageais à apprendre cet art pour elle-même aussi elle pourrait se faire quotidiennement un traitement et pourrait ne venir qu’une fois par semaine. Deux mois plus tard, elle se fit initier et quand ce fut les vacances, elle m’apporta un pain spécial, me disant que c’était la première fois depuis bien longtemps qu’elle était capable de pétrir la pâte et qu’elle voulait partageait ce pain.

REACTIONS
De nombreuses maladies chroniques quand elles sont traitées entraînent des réactions. Le corps passe par une période de nettoyage et dans certains cas la réaction est si forte que les gens se plaignent qu’au lieu d’aller 25 mieux, leur douleur est pire. Ceci signifie que leur corps a accepté le Reiki et que cela ‘marche’ très bien, aussi nous continuons le traitement et remercions pour ces nettoyages intérieurs. Je leur dis d’accepter la douleur car un grand changement est en train de se faire et qu’ils doivent continuer pour que cela puisse sortir de leur système. C’est très important dans le Reiki, aussi quand il y a une réaction ils devraient dire : « Merci Dieu, cela marche ! ». Avoir la patience et supporter quelques jours si nécessaire, car c’est la manière dont Reiki travaille pour nettoyer le corps tout entier.

ZONA
Le zona est une des maladies les plus douloureuses car il affecte les nerfs. Le docteur avait dit à une femme qui avec un zona que cela pourrait durer longtemps, peut-être plusieurs années. Elle décida d’avoir des traitements de Reiki chaque jour, et après un mois la douleur était à moitié partie. Ce n’était plus la douleur aiguë du début et c’était de plus en plus confortable pour elle. Après deux mois, l douleur avait disparu, et entre temps elle s’était fait initier et pouvait se traiter elle-même. Elle continua de se donner un traitement quotidiennement parce que l’engourdissement était encore évident, et avec Reiki même ceci finit par quitter lentement son corps et elle fut complètement rétablie. Avec ce genre d’expérience, je peux dire que le zona peut être soigné et qu’on peut ne pas en être aussi handicapé.
A cause du temps et des dépenses engagées dans ces cas de longues durées, il est bien mieux pour les patients et la famille aussi peut-être, de suivre un séminaire et d’apprendre à le faire pour soi-même. Reiki est le meilleur investissement qu’une personne peut faire pour sa santé car c’est éternel et qu’il peut être utilisé aussi pour la santé des personnes de son entourage.